LES INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES

1. C'est quoi les IST ?

Chlamydia, papillomavirus, VIH... qu’ont-ils en commun ? Ce sont toutes des IST !

Les IST ou Infections Sexuellement Transmissibles sont des maladies infectieuses qui se transmettent principalement lors de relations sexuelles, par échange de fluide (sang, cyprine, sperme). Ce n’est pas parce que tu as une relation sexuelle que tu vas avoir une IST.  Pour les éviter, tu peux te protéger en utilisant des dispositifs différents en fonction des relations sexuelles que tu as. Les effets d’une IST varient, la plupart bénéficient de traitements même s’ils ne permettent pas toujours de guérir la maladie qui peut en découler.

 

Il y a différentes infections sexuellement transmissibles causées par des virus (comme  l'herpès, le VIH/SIDA, ou les papillomavirus (HPV)), des bactéries (comme la syphilis), ou des champignons (les mycoses vaginales).

2. Comment se transmettent les IST ? 

Les IST se transmettent lors de relations sexuelles entre une femme et un homme, entre deux femmes, ou entre deux hommes. La majorité des pratiques sexuelles peuvent transmettre une IST (principalement par contact entre deux organes génitaux, ou entre la bouche et un organe génital), même si toutes les IST ne se transmettent pas de la même façon. 

Certaines IST peuvent causer des symptômes, d’autres pas. Entre deux personnes, les symptômes peuvent être présents ou non et pas forcément identiques. Ainsi, ce n’est pas parce que ton ou ta partenaire n’a pas de symptômes qu’il ou elle ne peut pas te transmettre une IST. Pareil, si tu es porteuse d'une IST, tu peux la transmettre même si tu n’as pas de symptômes.

Quant aux symptômes, ils peuvent être localisés sur les parties génitales (pertes de différentes couleurs, odeurs et textures, rougeurs, brûlures ou boutons/verrues au niveau de la vulve, douleurs au bas du ventre ou quand tu vas aux toilettes, modification de la couleur des urines...). Mais ils peuvent aussi se présenter ailleurs sur ton corps et peuvent passer inaperçus car confondus avec d’autres maladies (fatigue, fièvre, diarrhée...)

Comme certaines infections n’ont pas de symptômes, il est important de réaliser régulièrement ce que l’on appelle des dépistages pour savoir si tu es porteuse si jamais tu as eu des relations sexuelles non protégées. Tu peux aussi faire un dépistage si tu es dans une relation stable avec ton ou ta partenaire et que tu souhaites ne pas te protéger contre les infections. Dans ce cas il est recommandé que ton ou ta partenaire fasse également un dépistage. 

Attention, certaines infections peuvent mettre 3 mois à être détectées dans ton corps, mais elles sont tout de même transmissibles. Il faut s’assurer que les deux partenaires n’ont pas eu de relations sexuelles durant les 3 derniers mois avec d’autres partenaires avant d’arrêter de se protéger. 

 

Si tu as un doute, tu peux consulter une sage-femme ou une médecine. Tu peux cliquer ici pour trouver une soignante adaptée.   

3.Comment se passe un dépistage ? 

Pour te faire dépister, tu peux réaliser une visite chez la médecine ou la sage-femme, qui te dirigera certainement vers un laboratoire pour réaliser des prélèvements génitaux et/ou urinaires et des prises de sang. 

 

Tu peux également te rendre dans un centre de dépistage anonyme et gratuit : 

Et si j’ai une IST ? Une fois que tu as tes résultats, une sage femme ou une médecine pourra te conseiller et te proposer un traitement. 
 

4. Comment se protéger des IST?

Vaccin hépatite A/B et papillomavirus : Le virus de l’hépatite B peut être transmis via un rapport sexuel, comme les papillomavirus (HPV ou "Human papillomavirus"). Ces derniers sont particulièrement dangereux chez les filles et les femmes, ils peuvent causer un cancer du col de l’utérus plus tard. Par contre, ils existent des vaccins qui protègent contre la majorité des HPV et contre l’hépatite B ; à faire plutôt avant les premiers rapports sexuels.

Le préservatif (masculin ou féminin) protège contre la transmission des IST en empêchant un contact direct et l’échange du liquide lors d’un contact sexuel. C’est aussi un moyen de contraception.

 

La digue dentaire est un carré de latex fin utilisé pour prévenir la transmission des infections durant la pratique du sexe oral (cunnilingus, fellation...).

Le savais-tu ? La digue dentaire était initialement conçue pour être utilisée par les dentistes pour isoler la dent à soigner du reste de la bouche et de la salive, d’où son nom. 

Elle peut être trouvée parfois en pharmacie, sinon tu peux la fabriquer toi-même en coupant un préservatif ou un gant en latex. L’idée est toujours d'éviter tout échange de fluides

Clique ici pour un tuto fabrication tout simple ! 

5. Le cas particulier de la mycose

La flore vaginale est constituée de plein de bonnes bactéries et de champignons nécessaires au bon fonctionnement des défenses naturelles de ton organisme. Si cette flore est perturbée alors une mycose peut apparaître par exemple : 

  • si tu prends des antibiotiques,

  • si tu prends des contraceptifs hormonaux,

  • si tu es stressée,

  • si tu utilises des gels douches très parfumés,

  • si tu nettoies l’intérieur de ton vagin,

  • si tu portes des pantalons trop serrés

 

La mycose peut apparaître pour tout un tas de raisons sans qu’il y ait de rapport sexuel. Par contre, si tu as une mycose tu peux la transmettre lors d’un rapport sexuel. 

Peut-être que tu as une mycose si tu as l’un de ces symptômes : si ta vulve ou ton vagin te démangent ou te brûlent, des pertes vaginales inhabituelles, grumeleuses ou qui ont une odeur différente de d’habitude. 

Si tu as un doute, on te conseille de consulter une sage-femme ou une médecine.

RESPECT    BIENVEILLANCE    SORORITÉ    PARTAGE

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc
  • Instagram - Cercle blanc
  • YouTube - Cercle blanc