Le syndrome de la coucougnette bleue

Tu as peut-être déjà entendu dire que les garçons ont des besoins sexuels à satisfaire, qu'une fois en érection, il faut absolument qu'ils éjaculent sous peine de souffrir, d'avoir les “couilles bleues”, qui explosent, ou encore qu'un garçon a plus envie de faire l’amour que les filles.

En bien, c’est N’IMPORTE QUOI !

 

Un besoin, c’est ce qui est nécessaire à un-e être humain-e. Nos seuls besoins vitaux sont RESPIRER, BOIRE, MANGER, DORMIR. On meurt si on manque d’eau ou de nourriture... mais pas si on manque de sexe !

Les garçons, pas plus que les filles, n'ont besoin de faire l'amour. Ils n'ont pas de pulsions incontrôlables. Comme nous, ils sont tout à fait capables de se maîtriser. Cela a été démontré par des études scientifiques.

Les garçons sont, comme toi, des êtres humains avec un cerveau, une conscience, et savent très bien se contrôler. L’excitation sexuelle, l’envie de coucher avec l’autre n’empêche pas de réfléchir ni de respecter l’autre.

Imagine l’inverse : nous aussi, on peut être très excitées et vouloir faire l'amour. Pourtant,  tu te vois agresser un garçon physiquement ou verbalement parce que tu as des pulsions sexuelles ? C’est ridicule, non ? Eh bien, un garçon qui se sert de ses besoins comme “excuse” pour agresser quelqu’un-e, c’est tout aussi absurde !

 

En fait, la notion de “besoins” ou de “douleurs des coucougnettes” est juste une des inventions utilisées par certains garçons pour s’assurer qu’on dira oui ! Quand ils utilisent ce type d’arguments, ils essaient d’obtenir ce qu’ils veulent par tous les moyens. Leurs “pulsions” leur donneraient le droit d'être violents, d'exiger de nous ce qu'ils désirent, qu'on les “soulage” et qu'on s'occupe d'eux… Ils cherchent à nous culpabiliser, à contrôler notre corps en nous imposant leur volonté. Et cet argument de la “couille bleue” est utilisé pour justifier plein de violences sexuelles commises contre nous, les filles et les femmes : viols, prostitution, harcèlement... C’est un mythe bien commode pour perpétuer les inégalités !

 

Comme les garçons n’ont PAS PLUS BESOIN de sexe que nous, nous n’avons pas à leur “échanger” du sexe contre autre chose, que ce soit de l’argent ou de la gentillesse. Quand le sexe est épanouissant, les deux partenaires en ont envie ! Ce n’est pas normal d’avoir des rapports sexuels parce qu’on se sent obligée ou qu’on veut faire plaisir à l’autre. La seule question à te poser, c’est : est-ce que ça te fait “oui” en dedans, à l’intérieur de toi-même ?

RESPECT    BIENVEILLANCE    SORORITÉ    PARTAGE

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc
  • Instagram - Cercle blanc
  • YouTube - Cercle blanc