L’UTÉRUS

C’est un organe appartenant à l’appareil génital féminin. Il a plus ou moins la forme d’un triangle dont la pointe arrondie se situe vers le bas. On l’appelle l’organe de la gestation car c’est dans celui-ci que peut se développer un bébé à naître.

 

1. Le col de l'utérus

Cette pointe arrondie est située au fond du vagin et porte le nom de col de l’utérus ou cervix. Tu n’es donc pas obligée de t’inquiéter si tu sens une boule au fond de ton vagin, c’est peut-être simplement ton col de l’utérus qui montre sa tête. Le col de l’utérus peut être situé plus ou moins profondément dans le vagin. Parmi nous, certaines arrivent à le toucher en introduisant les deux premières phalanges d’un doigt à l’intérieur de leur vagin. Pour d’autres filles, il est plus difficile à toucher, nous sommes toutes différentes. Cette partie qui est palpable dans ton vagin s’appelle l'exocol. L’autre partie qui n’est pas visible et qui permet de relier ton vagin au reste de l’utérus s’appelle quant à elle l'endocol.

 

Cette partie de l’utérus est sensible à certaines maladies. Tu auras peut être entendu parler du cancer du col de l’utérus, dû à un virus appelé Papillomavirus. Les infections à Papillomavirus n’évoluent pas forcément vers un cancer : une femme peut être porteuse du virus au cours de sa vie sans développer de maladie.

Les frottis vaginaux sont des examens gynécologiques : la ou le professionnel-le observe le col de l’utérus à l’aide d’un spéculum et prélève un peu de ses sécrétions. Les frottis servent à détecter, entre autres, les infections. Il est donc important de faire pratiquer cet examen régulièrement, tout au long de notre vie. Depuis 2006, il existe un vaccin pour prévenir le développement de certaines formes de cancer du col de l’utérus. Souvent les professionnel-les conseillent de le faire à partir de 11 ans. Si tu as envie d’en savoir plus, tu peux en parler avec ta ou ton médecin-e, ou avec l’infirmier-e scolaire. Ce virus est une Infection Sexuellement Transmissible (IST). Pour se protéger de la plupart des IST , le moyen le plus sûr reste l’utilisation de préservatifs, féminins ou masculins. Une bonne connaissance de ton anatomie t’aidera à détecter les problèmes ou douleurs anormales.

2. Les cycles menstruels

Un cycle menstruel est la période comprise entre le premier jour des règles et la veille des règles suivantes. Mais le cycle ne se limite pas à l’apparition des règles, en fait tout notre corps se prépare à une éventuelle fécondation. Le cycle peut être différent pour chacune d’entre nous, la durée moyenne est de 28 jours mais elle peut varier de 21 à 36 jours. Ils ne sont pas forcément réguliers, surtout au début. Cette moyenne de 28 jours concerne plutôt les femmes occidentales, pour lesquelles il existe plus d’études scientifiques, mais elle n’est pas représentative de la population mondiale. Par exemple, en Inde, la moyenne approche les 36 jours (étude de 1992). Ce cycle est lié aux variations de nos hormones telles que l'œstrogène et la progestérone. Certaines d’entre nous vivent peu de variations, tandis que d’autres ressentent de vrais changements à chaque cycle. Ces cycles apparaissent à la puberté, et ils durent jusqu’à la ménopause.

Le savais-tu ? La première fois que tu as tes règles s’appelle la ménarche.

Du 1er au 6ème jour : phase menstruelle. C’est la période d’écoulement du liquide menstruel, c'est-à-dire les règles. La glaire cervicale est peu abondante et plutôt opaque.

 

Du 7ème au 15ème jour : phase pré-ovulatoire. Notre corps sécrète une plus grande quantité d’œstrogènes et l’endomètre s’épaissit de 6 à 10 fois sa grosseur. Il atteint son épaisseur maximale juste avant l’ovulation. La glaire cervicale devient translucide et liquide et aide les éventuels spermatozoïdes à atteindre l’ovule plus rapidement en vue de le féconder.

 

Du 16ème au 30ème jour : phase post-ovulatoire. L’un des deux ovaires (généralement en alternance) libère un ovule dans la trompe de Fallope, le plus souvent 14 jours avant la prochaine menstruation : c’est ce que l’on nomme l’ovulation. Dans le présent exemple, l’ovulation survient à la 16e journée. Ainsi, contrairement à ce que l’on entend souvent, l’ovulation ne survient pas au milieu du cycle, ni à la 14e journée précisément, mais bien 14 jours avant les prochaines règles. Pour certaines femmes, l’ovulation a lieu à intervalle régulier, pour d’autres c’est un peu plus imprévisible. L’ovule vit environ 24 heures dans la trompe en attendant d’être éventuellement fécondé. À partir de ce moment, notre corps sécrète plus de progestérone puisque celle-ci assure que l’endomètre soit suffisamment épais pour accueillir un embryon dans le cas où l’ovule est fécondé. En l’absence de fécondation, l’œstrogène et la progestérone diminuent, ce qui entraîne les règles et le début d’un nouveau cycle.

RESPECT    BIENVEILLANCE    SORORITÉ    PARTAGE

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc
  • Instagram - Cercle blanc
  • YouTube - Cercle blanc